RÉSEAU QUÉBÉCOIS
SUR L’INTÉGRATION CONTINENTALE
Accueil > Le RQIC > Le RQIC

Le RQIC

Fondé en 1986 sous le nom de Coalition québécoise d’opposition au libre-échange (CQOL), renommé Coalition québécoise sur les négociations trilatérales à partir de 1991 lors des négociations de l’ALÉNA, le Réseau québécois sur l’intégration continentale (RQIC) prend son nom actuel en 1994 et se définit comme une large coalition multi-sectorielle regroupant plus de vingt organisations sociales du Québec, provenant des milieux syndicaux, communautaires et populaires, étudiants, environnementaux, de femmes, de droits humains, et de développement international. Les organisations membres du RQIC représentent plus d’un million de personnes.

Le RQIC a pour objectif de proposer une vision du développement respectueuse des droits sociaux, des droits des travailleuses et travailleurs et des droits humains, et de promouvoir la démocratie, la participation, le respect de l’environnement et l’élimination de la pauvreté.

La mission du RQIC est de favoriser la participation démocratique et l’accès à l’information des citoyennes et citoyens du Québec et de leurs organisations aux débats sur l’intégration continentale et les accords de libre-échange ; Promouvoir la négociation d’accords de coopération économique permettant le développement social, culturel, démocratique et environnemental des sociétés ; Collaborer avec des réseaux et organisations ailleurs dans le monde et proposer une alternative qui fasse valoir les préoccupations sociales, culturelles, environnementales et démocratiques de nos peuples ; Prôner un développement social viable et durable qui tienne compte des intérêts des populations ; Favoriser les liens d’échanges et les actions entre les organisations sociales québécoises et celles des autres pays partenaires.

Dans cet esprit, la recherche et l’analyse, l’information, l’éducation et la sensibilisation, et la communication, sont autant d’axes transversaux qui traversent les plans d’actions du RQIC. Au fil des ans, le RQIC a déployé ses actions de maintes façons, ciblant entre autres les pouvoirs exécutifs et les parlementaires, tout en tâchant de contribuer à la construction d’un mouvement social ici et ailleurs capable d’avoir une incidence sur l’implantation d’un modèle économique essentiellement axé sur les diktats du marché.

Depuis sa fondation lors des négociations de l’ALÉ entre les États-Unis et le Canada, le RQIC s’est imposé comme un interlocuteur important de la société civile québécoise en matière d’intégration économique et de commerce international. Représentant au Québec de l’Alliance Sociale Continentale (ASC)), le RQIC a organisé à Québec en avril 2001 le 2e Sommet des peuples des Amériques lors du Sommet des chefs d’États. En septembre 2004, il a été l’organisation hôte du Colloque tri-national Les dix ans de l’ALÉNA : Bilan social et perspectives qui a accueilli plus de 350 déléguéEs des trois pays signataires de l’accord et relancé les alliances stratégiques entre les mouvements sociaux du Mexique, des États-Unis, du Canada et du Québec.

Plus récemment, le RQIC a contribué à ébranler le processus du Partenariat nord-américain pour la sécurité et la prospérité (PSP), une initiative néolibérale nouveau genre par laquelle, en associant économie et sécurité, les élites économiques et politiques cherchaient à approfondir le modèle de l’ALÉNA, à harmoniser à la baisse les normes et réglementations dans la région, à intégrer les marchés de l’énergie, à implanter un périmètre commun de sécurité, et à institutionnaliser le pouvoir des entreprises dans la définition même des politiques publiques.

Depuis 2010, le RQIC a fait de l’Accord de libre-échange entre le Canada et l’Union européenne (AÉCG) son principal cheval de bataille.



Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 77333

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le RQIC   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License